«Mes compositions me rapportent beaucoup et je puis dire que j’ai plus de commandes qu’il ne m’est presque possible d’y satisfaire», écrit Beethoven, en 1801, à un ami. À peine a-t-il achevé sa sonate «Clair de lune» op. 27 no 2 qu’il travaille déjà aux premières esquisses de sa Sonate op. 28. Des éléments de musique pastorale rappellent la Symphonie no 6 composée ultérieurement, entre autres la mesure à trois temps dansante ainsi que les pédales et les quintes à la basse semblant imiter la cornemuse ou la musette. Cette couleur champêtre a valu à l’œuvre l’appellation de «Sonate Pastorale». Après révision approfondie, nous présentons la sonate pour la première fois aussi en édition séparée de prix modique.