L’une des plus importantes et significatives pages pour piano de Rachmaninov, la Sonate en si bémol mineur, est enfin disponible dans une édition Urtext digne de la partition et des problèmes éditoriaux qu’elle pose. Presque vingt ans après l’avoir écrite et publiée, le compositeur la trouvait trop longue et trop dense d’écriture et il fit de nombreuses coupures et «allégements» qui continuent aujourd’hui d’être l’objet de critiques de la part des pianistes. Si bien que c’est la plupart du temps la première version qui est jouée, ou un mélange des deux versions, comme se le permettait par exemple Vladimir Horowitz, avec l’autorisation de Rachmaninov. Cette édition Henle-Urtext donne les deux versions de Rachmaninov dans leur intégralité et exploite aussi le manuscrit autographe conservé aux Archives Glinka à Moscou. Comme pour toutes les œuvres pour piano de Rachmaninov publiées chez Henle, les doigtés sont de Marc-André Hamelin, l’un des pianistes les plus remarquables de notre époque.