Les sonates pour piano que Scriabine a achevées, au nombre de dix, reflètent de manière fascinante son évolution stylistique. Si les premières s’inscrivent encore pleinement dans la tradition postromantique, les dernières transgressent sans cesse les frontières de la tonalité. La Quatrième Sonate marque un tournant au sein de cette évolution. Cette oeuvre éloquente en deux mouvements nous plonge dans l’univers du Poème de l’extase par son climat mystique qui passe d’un détachement planant à une ivresse impatiente. Grâce à cet opus 30, toutes les sonates de Scriabine sont désormais disponibles en qualité Urtext signée Henle, avec un texte établi par la spécialiste moscovite Valentina Rubcova – tous les pianistes sont invités à se plonger sans plus attendre dans ce cosmos unique en son genre.