Ce n’est qu’une fois parvenu à maturité que Debussy le novateur non conformiste se tourna à nouveau vers la tradition. En 1915, il réfléchissait sérieusement à composer six sonates pour différents instruments. Décédé en 1918 des suites d’une grave maladie, il s’était arrêté à la troisième. La Sonate pour violoncelle, composée incroyablement rapidement durant l’année de guerre 1915, en constitue le point de départ. Pendant ses vacances d’été passées à Pourville, au bord de la mer, Debussy travailla fiévreusement. Prologue-Sérénade-Finale sont les mouvements plutôt insolites de cette sonate parue encore la même année. L’œuvre est au répertoire de tout violoncelliste.