Les six Sonates pour piano K. 26–31, que l’on peut également accompagner au violon, virent le jour à La Haye en 1766 et sont dédiées à la princesse Caroline d’Orange-Nassau. Disponibles jusqu’alors uniquement dans leur version pour piano et violon (voir également l’édition Henle-Urtext HN 1079), ces joyaux de Mozart, l’«enfant prodige», sont désormais, grâce à cette première publication mondiale pour piano seul, enfin accessibles aux pédagogues du piano et viendront enrichir leur répertoire d’enseignement. Nous les recommandons aussi chaleureusement à tous les amateurs de Mozart.