Les sonates publiées en 1728 par Telemann sont dites «méthodiques» selon l’usage du temps, car elles ajoutent, dans les premiers mouvements, à la simple ligne mélodique de l’instrument soliste une deuxième voix ornée. Nous recommandans aux flûtistes et violonistes de notre temps cette musique à la fois instructive mais aussi particulièrement ludique. La nouvelle édition est la seule à évaluer l’ensemble des sources préservées. Somptueusement parée, elle comporte des parties de solo et de basse continue dans lesquelles l’autre voix est toujours présente pour guider le musicien; l’offre est complétée d’une partie ne comportant que la basse chiffrée. L’édition Henle comprend en outre la basse réalisée selon les règles de l’art.