Johann Christian Bach s’installa à Londres en 1762 après un séjour en Italie riche en expériences. Ses six sonates op. 5 sont déterminantes dans le développement de la sonate classique pour piano. Bach les écrivit pour le pianoforte, un instrument alors encore très récent qu’il affectionnait particulièrement et sur lequel il se produisait en concert. Lors de sa tournée à Londres, le jeune Mozart manifesta un grand enthousiasme pour la musique pour piano de celui que l’on appelait alors le Bach londonien. Son admiration fut telle qu’il reprit les sonates 2 à 4 pour en faire les concertos pour piano aujourd’hui connus sous le numéro K. 107.