Felix Mendelssohn Bartholdy

Quatuor à cordes en fa mineur op. post. 80

Ernst Herttrich (Editeur)


Edition Urtext, parties, reliure paperback

Pages 55 (V+14+12+12+12), Dimension 23,5 x 31,0 cm

Poids 234 g

HN 678 · ISMN 979-0-2018-0678-5

22.50 €
T.V.A incluse, en sus frais d'envoi

disponible

Contenu/Détails

  • Quatuor à cordes fa mineur op. post. 80

Audio/Vidéo

Henleverlag

Vous trouverez d'autres vidéos sur notre chaîne Youtube :

Préface

Le quatuor à cordes op. 80 de Mendelssohn Bartholdy représente l’une de ses rares œuvres «autobiographiques»: il s’agit en effet d’un document musical émouvant où le compositeur exprime la tristesse qu’il ressent de la mort de sa sœur Fanny et où il tente en même temps de transposer sur le plan artistique la douleur que lui cause cette perte. Après un voyage … poursuivre

Ouvrir la préface (PDF)

Appareil critique

Concernant le compositeur

Felix Mendelssohn Bartholdy

Felix Mendelssohn Bartholdy

Compositeur allemand, chef d’orchestre, pianiste et organiste qui de son vivant comptait parmi les plus importants compositeurs d’Europe. Déjà dans sa jeunesse il trouva un langage musical personnel: dans son œuvre qui aborde tous les genres se reflètent les tendances contradictoires de son temps, classicisme et romantisme. Ses efforts pour l’exécution des œuvres de Johann Sebastian Bach conduisirent de son vivant à la «redécouverte» du compositeur qui perdure sans faiblir jusqu’à nos jours. Son intense activité autour de Bach et son contrepoint a laissé de profondes traces dans sa technique de composition.

1809Né le 3 février à Hambourg dans une riche famille de banquiers. 1811 fuite avec les parents à Berlin. Premiers cours de musique auprès de sa mère.
1819Devient l’élève de Carl Friedrich Zelter.
1820Admission à la Singakademie de Berlin.
1821–2312 symphonies pour cordes.
1825Octuor pour cordes en Mi bémol majeur op. 20.
1826Ouverture du Songe d’une nuit d’été op. 21.
1827Début de ses études à l’université de Berlin.
1829Reprise de la Passion selon saint Matthieu de Bach à Berlin les 11 et 21 mars. Voyage en Angleterre et en Écosse.
1829–30Symphonie «Réformation» en Ré mineur op. [107] avec intégration du choral «Ein feste Burg ist unser Gott».
1830–32Grand voyage entre autres en Italie et en France. Concerto pour piano en Sol mineur op. 25, Ouverture en Si mineur «Les Hébrides ou La Grotte de Fingal» op. 26 (1829-1830).
1833Chef de la musique à Düsseldorf. Symphonie italienne en La majeur [op. 90] (1830-33).
1835Directeur des Concerts du Gewandhaus à Leipzig.
1836Création de l’oratorio «Paulus. Oratorium nach Worten der heiligen Schrift» op. 36 à Düsseldorf.
1838–44Concerto pour violon en Mi mineur op. 64.
1840Composition du «Chant de louange. Symphonie-Cantate sur des paroles de l’Écriture sainte» op. 52.
1841Berlin, au service du roi de Prusse. «17 Variations sérieuses» en Ré mineur op. 54 pour piano.
1842Achèvement de la Symphonie n° 3 («Écossaise») en La mineur op. 56, qui commence avec des accents de lied.
1843Musique pour le «Songe d’une nuit d’été» de Shakespeare op. 61. Directeur du Conservatoire de Leipzig qui vient d’être créé.
1846Création à Birmingham de l’oratorio «Elias» op. 70.
1847Quatuor à cordes en Fa mineur [op. 80]. Meurt le 4 novembre à Leipzig.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

… poursuivre