L’appellation de «Quatuors du Soleil» n’est pas de Haydn mais vient d’une édition contemporaine dont la page de titre était ornée d’un soleil levant. Les Quatuors op. 20 représentent la dernière série d’un groupe de quatuors à cordes antérieurs, mais ils sont en fait sensiblement en avance sur leur temps. Les fugues complexes concluant trois des six Quatuors constituent une particularité formelle remarquable.