On ne considère certes plus aujourd’hui Froberger comme l’inventeur de la suite pour clavier. Pourtant, ses suites pour instrument à clavier ont sans aucun doute exercé une grande influence sur le développement de ce genre. Ses suites à programmes, dont certaines sont à caractère autobiographique, connurent une grande notoriété. D’autres portent des sous-titres comme «Lamentation» ou «Méditation», dans la perspective de sa propre mort. Toutes les suites font maintenant l’objet d’une publication urtext en un volume – une compilation sans égal de l’art de Froberger, éditée par le claveciniste Peter Dirksen. Un must non seulement pour les fans de Froberger, mais aussi pour les pianistes désireux de découvrir ce répertoire sur les touches du piano.