Les douze «Symphonies de Londres» constituent le sublime accord final dans l’œuvre symphonique de Haydn. Elles furent composées pour l’impresario londonien Johann Peter Salomon, et Haydn lui-même en dirigea les créations alors qu’il demeurait pour un certain temps dans la métropole anglaise dans les années 1791-92 et 1794-95. La Symphonie n° 96 en Ré majeur de 1791 fait partie des premières symphonies conçues à Londres, pour Londres. Elle a été postérieurement surnommée «Le miracle», mais ce surnom lui a été affecté par erreur car si un miracle a bien eu lieu, épargnant les auditeurs lors de la chute d’un lourd candélabre sans que personne de l’assistance ne fût blessé, ce fut à l’occasion d’un concert où était jouée une autre symphonie de Haydn. Elle n’en reste pas moins un miracle d’esprit musical: du raffinement des rapports harmoniques des motifs en accords parfaits par lesquels commence chacun des quatre mouvements, jusqu’aux changements d’atmosphère virtuoses résultant de surprenantes modulations harmoniques, Haydn livre ici une véritable parade démonstrative du développement de ses idées musicales. L’édition d’étude reprend le texte de l’édition complète des œuvres de Haydn, garantissant ainsi la plus haute qualité scientifique. Une préface informative et un bref commentaire critique font de cette partition en format maniable un accompagnateur idéal pour tous les fans de Haydn, ainsi que tous ceux qui souhaitent le devenir.