Les douze «Symphonies londoniennes» forment le sublime accord final de l’œuvre symphonique de Haydn. Elles ont été conçues pour l’imprésario londonien Johann Peter Salomon, et Haydn lui-même en dirigea les créations, lorsqu’il se rendit, en 1791/1792 et 1794/1795, pour quelque temps dans la métropole anglaise. La première audition de la Symphonie en Si bémol majeur n° 98, en 1792, fut couronnée d’un tel succès que les premier et dernier mouvements, allegro, durent même être bissés. Haydn était au pupitre de cette exécution - comme c’était alors l’usage - depuis son clavier, avec lequel il soutenait convenablement l’orchestre. Dans le Finale de cette symphonie, le compositeur se réserva, exceptionnellement, l’occasion d’un petit solo personnel d’accords arpégés, qui ne manqua pas de produire son effet sur le public.
L’Édition d’étude reprend le texte musical de l’Édition intégrale des œuvres de Haydn et garantit ainsi la plus haute qualité scientifique de publication. Une préface informative et un bref commentaire critique font de cette partition maniable l’accompagnateur idéal de tous les fans de Haydn, comme de ceux qui souhaitent le devenir.