«Lorsqu’un Allemand parle de symphonies, il parle de Beethoven», dit un jour Robert Schumann. Avec ses neuf symphonies, Beethoven avait établi un étalon auquel se mesurèrent tous ses successeurs. Au cours de ses années viennoises, après avoir conquis le monde de la musique pour piano et celui de la musique de chambre, il sut vaincre aussi celui de la symphonie dès sa première tentative, avec la 1re symphonie en ut majeur op. 21. Celle-ci connut un succès tout particulier les années suivantes. Elle ne fut reléguée au second plan qu’avec l’émergence d’une facette plus romantique de Beethoven. La présente édition de poche en qualité urtext reproduit la partition de l’édition complète des œuvres de Beethoven. La préface détaillée de l’éditeur apporte des informations passionnantes quant à la genèse de l’œuvre et à l’état des sources, conférant beaucoup de valeur à cette partition en petit format.