Après que les premières esquisses en eurent été jetées sur le papier dès 1815, il fallut attendre jusqu’en 1824 pour parvenir à la conclusion de la dernière symphonie achevée de Beethoven. Avec son Finale étendu, dans lequel interviennent solistes et chœur avec leur appel à la fraternité, pour former un pont avec la cantate symphonique, elle présente une rupture dont l’effet se fit fortement sentir dans l’histoire de la symphonie tout au long du XIXe siècle. Le thème principal de l’Ode «An die Freude» («À la joie») de Friedrich Schiller est devenu l’une des mélodies les plus populaires de toute la musique classique et constitue aujourd’hui l’Hymne européen. Basée sur le texte musical de l’édition complète des œuvres de Beethoven et accompagnée d’une nouvelle préface, cette toute récente édition fait état du stade actuel de la recherche beethovénienne. Avec cette édition d’étude, ce texte est maintenant accessible à tous à peu de frais et dans un format maniable.