Les douze «Symphonies de Londres» constituent le sublime accord final dans l’œuvre symphonique de Haydn. Elles furent composées pour l’impresario londonien Johann Peter Salomon, et Haydn lui-même en dirigea les créations alors qu’il demeurait pour un certain temps dans la métropole anglaise dans les années 1791-92 et 1794-95. La Symphonie n° 95 datée de 1791 dans le manuscrit autographe commence certes en ut mineur, mais elle se tourne vers le majeur dès la reprise du mouvement initial, et le Finale en Rondo se déroule immédiatement et entièrement dans la rayonnante tonalité d’Ut majeur. Chez les violoncellistes, on aime particulièrement les deux mouvements intermédiaires, dans lesquels Haydn a conféré à leur instrument de merveilleux passages en solo. L’édition d’étude reprend le texte de l’édition complète des œuvres de Haydn, garantissant ainsi la plus haute qualité scientifique. Une préface informative et un bref commentaire critique font de cette partition en format maniable un accompagnateur idéal pour tous les fans de Haydn, ainsi que tous ceux qui souhaitent le devenir.