Relativement précoces, les toccatas de Bach datent probablement des années 1707–1713 et représentent si l’on peut dire sa période «Sturm und Drang». Elles ne furent pas conçues comme un cycle, mais indépendamment et à des époques variées, chacune sous un numéro d’opus différent. Conformément au genre de la toccata, elles se distinguent par leur caractère virtuose et la présence d’éléments d’improvisation, parfois aussi de récitatifs, sans pour autant être dépourvues de la solide technique polyphonique, de la plénitude harmonique et de la richesse d’invention inépuisable de Bach.