Les trois sonates pour viole de gambe de J. S. Bach sont au cœur du répertoire des instruments à cordes frottées graves. Elles reposent sur des œuvres de Bach initialement écrites pour d’autres instruments et ont en commun une polyphonie rigoureuse à trois voix (viole de gambe et instrument à clavier à deux voix). L’arrangement pour alto rejoint la pratique d’adaptation de Bach lui-même. L’original pour viole de gambe ne descend que rarement en dessous de l’ambitus de l’alto, ce qui se corrige aisément en octaviant vers le haut la partie mélodique.