Son surnom populaire de valse minute ne doit en aucun cas autoriser une interprétation trop hâtive de ce joyau des valses de Chopin. En ce sens, celui de Petit chien couramment utilisé en France est davantage adapté: en effet, selon George Sand, la valse en ré bémol majeur op. 64 aurait été inspirée par les jeux d’un jeune chiot – ce qui correspond somme toute relativement bien au motif initial et à ses circonvolutions (autour de lui-même et de la note la bémol). Chopin dédia la première des Trois Valses op. 64, composées en 1847, à son ancienne élève de piano parisienne et amie de longue date, la comtesse polonaise Delfina Potocka, dont les soirées musicales constituaient le cadre idéal pour une pépite musicale de cette nature.