Debussy, encore à la recherche de son style personnel, composa dans sa jeunesse une série de pièces pour piano assez brèves. Il eut recours à des genres traditionnels comme la ballade, la mazurka, le nocturne ou la valse, mais ne les utilisant en général qu’une seule fois, comme s’il voulait simplement s’y essayer. C’est ainsi que vit le jour la «Valse romantique» qui parut en 1891 chez l’éditeur parisien Choudens, et fut ainsi composée à la même époque que deux autres célèbres œuvres pour piano: les «Deux Arabesques» et la «Suite bergamasque».
D’un degré de difficulté moyen, cette charmante valse est une pièce idéale pour l’enseignement ou pour une exécution en récital. Celui auquel cette édition séparée aura donné de l’appétit trouvera dans le recueil «Debussy Pièces pour piano» (HN 404) de nombreuses autres de ces compositions pour piano, assez brèves et pas trop difficiles.