Les «33 Variations sur une valse de A. Diabelli» composées entre 1819 et 1823 constituent l’apport majeur de Beethoven à la forme de la variation. «Non pas des variations à la manière habituelle, mais un grand et important chef-d’œuvre» dit très justement l’annonce de l’édition originale. L’éditeur viennois Anton Diabelli avait alors prié cinquante compositeurs de contribuer chacun à un volume collectif par une variation sur sa valse. Ce fut pour Beethoven l’occasion d’une confrontation en profondeur avec la tradition de ce genre. L’édition Urtext révisée sur la base de l’apparat critique de l’édition intégrale des œuvres de Beethoven paraît au titre d’une édition séparée extraite du Second volume des variations pour piano (HN 1269). Un avant-propos exhaustif et des observations apportent des précisions quant à l’état actuel des recherches. Les doigtés sont de Ian Fountain.