Outre deux « tubes » écrits par Mendelssohn Bartholdy pour le violoncelle -- les Variations concertantes op. 17 et la Romance sans paroles op. 109 -- cette édition Urtext renferme une petite sensation: Henle publie une très attrayante pièce originale pour violoncelle et piano. Le compositeur l’a notée en 1835, alors qu’il se trouvait à l’apogée de son activité créatrice, dans l’album de son ami Julius Rietz, qui jouait justement du violoncelle. Tous les violoncellistes seront heureux de pouvoir ajouter cette « page d’album » à leur littérature personnelle.