Mozart ne s’est adonné à aucun autre genre de musique de chambre autant qu’à celui des duos pour violon et piano, qu’il s’agisse de sonates ou de variations. Outre les 16 sonates, on y trouve également deux œuvres avec variations qu’il composa en 1781, c’est-à-dire pendant sa première année à Vienne, en pensant vraisemblablement à ses différents élèves. Le lien entre les genres tant appréciés du duo et de la variation fut sans doute déterminant dans le succès de ces deux œuvres. Les deux cycles, en particulier le second en sol mineur, sont du grand Mozart.