Parcourir la boutique

Johannes Brahms

Variations pour piano

Ernst Herttrich (Editeur)

Sonja Gerlach (Editeur)

Hans Kann (Editeur)

Margit L. McCorkle (Editeur)

Detlef Kraus (Doigtés)


Edition Urtext, reliure paperback

Pages 164 (VIII+156), Dimension 23,5 x 31,0 cm

Poids 633 g

HN 440 · ISMN 979-0-2018-0440-8

33.00 €
T.V.A incluse, en sus frais d'envoi

disponible

Contenu/Détails

  •  
  • Degré de difficulté (Explanation)
  • Autres titres du même degré de difficulté
  • Variations pour piano sur un thème de Schumann op. 9
  • Piano 7 difficile
  • Variations sur un thème original op. 21,1
  • Piano 7 difficile
  • Variations sur une mélodie hongroise op. 21,2
  • Piano 7 difficile
  • Variations sur un thème de Haendel op. 24
  • Piano 9 difficile
  • Variations sur un thème de Paganini op. 35
  • Piano 9 difficile
  • Appendice A: Version pour piano du mouvement avec variations du Sextuor à cordes op. 18
  • Piano 6 moyen

Montrer tous les titres

Youtube

Chercher »Brahms Variations pour piano«

Préface

La forme de la variation joue un rôle ôle important dans l’œuvre de Johannes Brahms. Il n’est donc pas étonnant que, contrairement à ce qu’il a fait concernant les autres aspects de composition, Brahms se soit exprimé aussi largement sur la technique de la variation. C’est ainsi qu’il écrit le 17 février 1869 à son ami, Adolf Schubring, juriste et auteur de … poursuivre

Ouvrir la préface (PDF)

Appareil critique

Concernant le compositeur

Johannes Brahms

Johannes Brahms

Son œuvre considérable comprend de la musique de chambre, des œuvres pour piano, de nombreuses compositions pour chœur et des lieder (parmi lesquels des compositions sur des textes de chants populaires) ainsi que les grandes pages orchestrales des années 1870 et 80. Ses compositions sont marquées par le procédé de la variation à développement. Il passe à la fois pour avoir été aux antipodes de la Nouvelle École allemande animée par Liszt et le représentant de la «musique absolue».

1833Né le 7 mai à Hambourg en tant que fils d’un musicien. À l’âge de 7 ans il prend ses premières leçons de piano chez Willibald Cossel, puis chez Eduard Marxen. Premières auditions publiques à partir de 1843.
1853Lors d’une tournée de concerts dans les villes allemandes, il fait la connaissance de Schumann qui, dans son article «Neue Bahnen» (Nouvelles voies) l’annonce comme le grand compositeur à venir. Il noue avec Clara Schumann une profonde amitié qui tiendra toute sa vie.
1854–571er Concerto pour piano en Ré mineur op. 15.
1857–59Chef de chœur, pianiste et enseignant à la cour princière de Detmold.
1859–61Direction du chœur de femmes de Hambourg.
1860Manifeste contre les «Nouveaux Allemands» autour de Liszt.
1863Cantate «Rinaldo» op. 50.
1863Directeur de l’Académie de chant de Vienne.
1868Exécution partielle du «Requiem allemand» op. 45 à Vienne (création de l’œuvre intégrale en 1869 à Leipzig).
1871–74Directeur artistique de la Société des Amis de la Musique à Vienne.
1873Variations sur un thème de Haydn op. 56a pour orchestre.
à partir de 1877Son œuvre symphonique débute par la 1re Symphonie en Ut mineur op. 68 (commencée en 1862), composition de la 2e Symphonie en Ré majeur op. 73 (1877), 3e Symphonie en Fa majeur op. 90 (1883), 4e Symphonie en Mi mineur op. 98 (1884-1885): thèmes expressifs, style de type musique de chambre.
à partir de 1878Voyages en Italie.
1878Concerto pour violon en Ré majeur op. 77 pour Joseph Joachim.
18812e Concerto pour piano en Si bémol majeur op. 83 avec Scherzo.
1886Président d’honneur du Tonkünstlerverein de Vienne.
1897Vier ernste Gesänge (Quatre chants sérieux) op. 121. Meurt le 3 avril à Vienne.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

… poursuivre