En 1841, alors qu’il était au sommet de son art, Mendelssohn écrivit successivement trois cycles de variations pour piano dont le premier, les «Variations sérieuses» op. 54, doit probablement être considéré comme son œuvre pour piano la plus significative. Ce cycle faisait partie d’un recueil constitué d’œuvres de compositeurs contemporains renommés dont les bénéfices étaient destinés à ériger à Bonn un mémorial à la mémoire de Beethoven. À cette époque, les variations pour piano dites brillantes faisaient véritablement l’objet d’une production de masse. Mendelssohn intitula ses dix-sept variations en ré mineur op. 54 «Variations sérieuses» afin de s’en démarquer. Magnifique, leur thème principal est en effet de caractère sérieux et tourmenté et se maintient à travers toutes les mutations.