Quintette en La majeur op. posth. 114 D 667 pour piano, violon, alto, violoncelle et contrebasse (Quintette de la truite)

Editeur: Wiltrud Haug-Freienstein
Doigtés: Klaus Schilde

17.50 €

Edition Urtext, Studien-Edition, reliure paperback

Pages: 103 (VII, 96)
N° d'article HN 9463 · ISMN 979-0-2018-9463-8

Schubert adapta cinq de ses nombreux lieder sous forme de pièces instrumentales. Ainsi, la mélodie de «La Truite», lied composé en 1817, lui servit-elle de thème pour les variations de son quintette pour piano, violon, alto, violoncelle et contrebasse D 667 qui reste l’une des œuvres les plus populaires de toute la musique de chambre. La tonalité solaire de la pièce – beaucoup plus gaie que les autres œuvres de musique de chambre de Schubert – semble faire écho au bonheur de l’été 1819. Schubert composa cette pièce à 22 ans alors qu’il venait de passer l’été en compagnie agréable à Steyr, en Haute-Autriche. La présente édition Urtext se conforme pour l’essentiel à la première édition viennoise, vraisemblablement la version originale du manuscrit autographe aujourd’hui disparu. Elle prend également en compte l’unique source manuscrite de cette œuvre, une copie réalisée par un ami de Schubert, Albert Stadler. Les musiciens apprécieront certainement la disposition optimale des tournes!

9463.mp3

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »