Instruments à clavier > Piano solo

Ludwig van Beethoven

Sonate pour piano n° 30 en Mi majeur op. 109

Editeur: Norbert Gertsch, Murray Perahia
Doigtés: Murray Perahia

9.00 €

Edition Urtext, reliure paperback
en préparation
édition révisée
remplace HN 362

N° d'article HN 1118 · ISMN 979-0-2018-1118-5

Degré de difficulté (Piano): difficile (Degré 8)

«C’est l’esprit qui réunit sur cette boule ronde les hommes les plus nobles et les meilleurs qui maintenant vous parle». En 1821, Beethoven écrivit ces mots à Maximiliane Brentano, la dédicataire de la Sonate op. 109, alors âgée de 19 ans. En 1812 déjà, Beethoven lui avait écrit un petit trio avec piano (Si bémol majeur – WoO 39). Elle reçut désormais une oeuvre d’un tout autre format – la première des trois monumentales dernières sonates pour piano. Cela reste surprenant, mais Beethoven avait à l’origine prévu de faire du premier mouvement un morceau pour piano autonome et ce n’est que plus tard qu’il se décida de l’affermir en une sonate, même si l’on a aujourd’hui l’impression qu’elle fut composée d’un seul jet.

« BackTrouver un fournisseur »
Titre à sélectionner »Ajouté à la sélection »