Parcourir la boutique

Joseph Haydn – Edition intégrale des Sonates pour piano

Les sonates de Haydn sont publiées comme édition Henle Urtext depuis les années 1960. Maintenant, cette édition a été mise au point en conformité avec le plus récent état des connaissances avec préfaces et commentaires sur la question des sources. En plus, plus de 50 pianistes internationaux célèbres ont pu être convaincus de choisir chacun une sonate afin de la parrainer en lui conférant ses doigtés personnels – une sorte de «who's who» du monde contemporain du piano.

  • arrangement chronologique de tous les 55 œuvres en 3 volumes
  • reflétant les dernières recherches scientifiques
  • basé sur le texte musical text de l'édition intégrale
  • Préfaces et commentaires critiques approfondis
  • une précision et une beauté de gravure uniques en leur genre
  • les sonates les plus importantes également disponibles en éditions individuelles

Editions Urtext

Joseph Haydn

Sonate pour piano en Mi bémol majeur Hob. XVI:49

Editeur: Georg Feder
Edition Urtext, reliure paperback
HN 1485

Doigtés: Evgeny Kissin

11.00 €disponible

Joseph Haydn

Sonate pour piano en Mi bémol majeur Hob. XVI:52

Editeur: Georg Feder
Edition Urtext, reliure paperback
HN 1489

Doigtés: András Schiff

10.00 €disponible

Galerie d'artistes: 55 Sonates, 55 Pianistes

55 pianistes internationaux célèbres ont pu être convaincus de choisir chacun une sonate afin de la parrainer en lui conférant ses doigtés personnels – une sorte de «who's who» du monde contemporain du piano. Découvrez qui nous accompagne pour cette nouvelle édition:

Ce qui disent les pianistes ...

«Enjoy this edition! I’m sure that it will become a real classic and it’s wonderful that you have 55 different outlooks on how to finger a Haydn sonata.»

Angela Hewitt

 


 

«A new edition such as this with the best possible musical text is long overdue – we are in desperate need of this.»

Michael Korstick

 


 

«Haydn's music represents a world of its own which we have to enter in order to appreciate and love its distinct charm and wisdom.»

Evgeny Kissin

«A great idea from the Henle edition to honor Haydn with 55 pianists and their fingerings!»

Carmen Piazzini

 


«I think this new edition will be a great chance for us to get to know the other sonatas and to explore the joyful and different music making of Haydn.»

William Youn

 

Avez-vous déjà su ...?

Il y a beaucoup d'histoires à découvrir derrière les sonates pour piano de Haydn. Nous avons regardés de plus près trois d'entre eux pour vous:

 

Sonate pour Piano do mineur Hob. XVI:20


La genèse de la Sonate en ut mineur XVI:20 est inhabituellement longue si l’on considère la manière de composer de Haydn. C’est ainsi qu’il en commença la conception en 1771, alors qu’il était encore dans sa phase «Sturm und Drang» . Un fragment autographe de cette époque, contenant des parties des 1er et 3e mouvements est conservé, mais nous ignorons si la sonate était déjà plus avancée à ce moment-là. Ce qui est certain est qu’elle fut publiée 10 années plus tard. Haydn place cette première œuvre de son style classique de maturité qu’il intitule lui-même «Sonate» aux côtés des cinq «Sonates Auenbrugger» composées rapidement l’une après l’autre. En 1780, Haydn écrivit à ce propos à son éditeur: «Je vous envoie la 6e Sonate pour piano, car c’est la plus longue et la plus difficile». Le musicologue Richard Wigmore la surnomme «l’Appassionata de Haydn» – ce que chacun peut vérifier ici librement:

Cette sonate parachève le volume II de notre nouvelle édition, les doigtés sont de Paul Lewis: https://www.paullewispiano.co.uk/


 

Sonate pour Piano Do majeur Hob. XVI:35

 

Les Sonates XVI:35-39 et 20 sont des œuvres composées au moment du remplacement du clavecin et du clavicorde par le pianoforte. L’éditeur Artaria les dédie aux deux sœurs Katharina et Marianna Auenbrugger, qu’Haydn tenait en grande estime. C’est ainsi qu’il écrivit le 25 février 1780 à Artaria: «Je tiens beaucoup à l’approbation des demoiselles Auenbrugger, car leur jeu et leurs qualités musicales sont dignes des plus grands maîtres: toutes deux méritent de devenir, grâce aux journaux, célèbres dans toute l’Europe.» Et dans une lettre plus tardive: «je regrette simplement de n’avoir pas eu l’honneur de dédier moi-même ces sonates aux demoiselles v. Auenbrugger.» On trouvera plus d’informations concernant les sœurs Auenbrugger sur la page Internet de l’Institut Sophie Drinker . La première du groupe, Hob. XVI:35 en Ut majeur, est aujourd’hui l’une des sonates les plus populaires du répertoire pédagogique du piano – on peut se convaincre de cela en écoutant les liens suivants:

La Sonate en Ut majeur XVI:35 se trouve dans le volume II de notre nouvelle édition, les doigtés sont de Dénes Várjon: http://denesvarjon.com/


 

Sonate pour Piano Mi-bémol majeur Hob. XVI:49

 

Le premier mouvement de la fameuse Sonate en Mi bémol majeur composée dans les années 1789–90 «est l’exemple type du ‹principe classique› de l’‹unité dans la diversité›» . Maria Anna Gerbischek, dont le nom figure dans le manuscrit conservé, est à l’origine de la commande de la partition pour leur amie commune et future dédicataire Maria Anna von Genzinger, laquelle remercia Haydn le 11 juillet 1790 en ces termes: «La sonate me plaît énormément.» En même temps, elle réclame également la modification de quelques passages dans la seconde partie de l’Adagio, dans lesquels la main gauche doit passer au-dessus de la droite: «car je n’y suis pas habituée et les trouve difficile» . Malgré la promesse de Haydn de satisfaire cette demande, aucune version simplifiée n’est connue à ce jour. Par ailleurs, Haydn qui avait refusé des honoraires reçut le 24 juin 1790 une tabatière en or en guise de remerciements pour la présentation de la sonate auprès de Gerbischek et du Prince Esterházy. Que paierait-on aujourd’hui pour un tel chef-d’œuvre? Pas difficile de s’en convaincre, par exemple ici:

Cette sonate se trouve dans le volume III de notre nouvelle édition, avec les doigtés de Evgeny KissinCette sonate se trouve dans le volume III de notre nouvelle édition, avec les doigtés de Evgeny Kissin: https://www.kissin.org/

Vidéo

Regardez et écoutez les pianistes! Martin Helmchen, Angela Hewitt, Evgeny Kissin, Benjamin Moser, Carmen Piazzini, Lars Vogt et William Youn font partie de notre projet et nous disent pourquoi ils sont inspirés par Haydn, pourquoi chaque pianiste devrait jouer la musique de Haydn – et pourquoi cette édition est particulièrement précieuse.

 

Vous pouvez également trouver les vidéos complètes des sept pianistes sur notre chaîne YouTube.