Rechercher la boutique:

  • Compositeur
  • Instrumentation
  • Niveau de difficulté
  • Produits
Rechercher la boutique

CONTENU/DÉTAILS

Degré de difficulté (Explanation)
Autres titres du même degré de difficulté
Sonate pour violon op. 82
7 difficile

CONCERNANT LE COMPOSITEUR

poursuivre...

Edward Elgar

Compositeur anglais le plus important de son temps. Son œuvre immense compte de nombreuses œuvres pour chœur, des chants avec accompagnement de piano ou d’orchestre, quelques œuvres pour la scène, de la musique d’orchestre le plus souvent à caractère programmatique, un peu de musique de chambre dans sa dernière phase d’activité, des œuvres pour piano et pour orgue.

1857Né le 2 juin à Broadheath (Worcester), fils d’un marchand de musique. Premiers essais de composition à l’âge de 10 ans. Il est largement autodidacte et doté d’une considérable expérience pratique.
à partir du milieu des années 1870Il joue dans divers orchestres à Worcester, entre autres dans l’orchestre de la Worcester Philharmonic Society et du Festival (entre autres sous A. Dvořák). Création de certaines de ses œuvres à partir de 1878.
à partir de 1882Entre autres chef d’orchestre de l’Amateur Instrumental Society de Worcester ainsi que de la Worcestershire Philharmonic Society nouvellement fondée (1889-1904).
1889Déménagement à Londres.
1889–1903Cantate «The Black Knight» op. 25.
1890Création de l’Ouverture «Froissart» op. 19, sa première œuvre majeure.
1891Déménagement à Malvern; activités en province.
1896Oratorio «The Light of Life (Lux Christi)» op. 29.
1897–99«Sea-Pictures» op. 37 pour contre-alto et orchestre.
à partir de 1897Compose des œuvres pour les cérémonies de la cour d’Angleterre.
1898–99Variations Enigma op. 36, portraits musicaux de 14 de ses amis.
1899–1900Il perce avec l’oratorio «The Dream of Gerontius» op. 38. Obtient de nombreuses distinctions, parmi lesquelles des doctorats honoris causa en 1900 et 1907 et en 1911 l’Ordre du mérite.
1901–06Oratorios «The Kingdom» op. 51 et «The Apostles» op. 49.
1904–08Professeur à l’université de Birmingham.
1908Création de la 1re Symphonie en La bémol majeur op. 55 qui remporte un succès considérable (84 exécutions jusqu’en 1909).
1909/10Concerto pour violon en Si mineur op. 61, premier concerto anglais important.
1911La création de la 2e Symphonie en Mi bémol majeur op. 63 a peu de succès.
1912Déménagement à Londres.
1913Étude symphonique « Falstaff » op. 68.
1918Œuvres de musique de chambre : parmi lesquelles la Sonate pour violon et piano en Mi mineur op. 82, le Quatuor en Mi mineur et le Quintette avec piano en La mineur.
1918–19Concerto pour violoncelle en Mi mineur op. 85, œuvre tardive marquée par le destin.
1934Meurt le 23 février à Worcester.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

About the Authors

poursuivre...

Klaus Schilde (Doigtés)

Prof. Klaus Schilde, born in 1926, spent his childhood in Dresden. There he was greatly influenced by Walter Engel, who taught him the piano (Kodaly method), composition and violin. From 1946–1948 he studied at the music conservatory in Leipzig with Hugo Steurer. After moving to the west in 1952 he studied with Walter Gieseking and Edwin Fischer, as well as with Marguerite Long, Lucette Descaves and Nadia Boulanger in Paris.

Schilde won numerous prizes. From 1947 onwards he gave concerts as a soloist and chamber musician on almost every single continent with renowned orchestras. He taught at the music conservatories in East Berlin Detmold, West Berlin, Munich, Tokyo (Geidai) and Weimar. From 1988–1991 he was President of the Staatliche Hochschule für Musik und Theater in Munich, where he also taught for decades as a professor. There are numerous radio and television broadcasts with Klaus Schilde as well as CD recordings. Schilde has contributed fingerings to almost 100 Henle Urtext editions.

Prof. Klaus Schilde passed away on 10 December, 2020.

De grote hoeveelheid bronnen voor dit werk leiden tot een lijvig tekstkritisch commentaar van uitgever Rupert Marshall-Luck, dat veel zegt over de ontstaansgeschiedenis van dit opus, waarbij violist William Reed ruimschoots voor de voltooing van het werk al nauw betrokken was. Henle’s partituur is voorbeeldig vormgegeven. Voor de viool is los een betekende, zowel als een niet betekende versie van de solopartij ingelegd.

de nieuwe muze, 2019

There is abundant, informative source material supporting this wonderful publication and the music is beautiful – a two-fold reward for those who purchase a copy. It is even available in the Henle Library app: www.henle-library.com What more could you ask?

Stringendo, 2020

recommandations

autogenerated_cross_selling

Edward Elgar Salut d’amour op. 12 pour violon et piano
Editeur, Doigtés violon: Rupert Marshall-Luck
Edition Urtext, reliure paperback
HN 1188

9,50 € disponible

9,50 € disponible

13,00 € disponible
Ernest Chausson Poème pour violon et orchestre op. 25
Editeur: Peter Jost
réduction pour piano, Edition Urtext, reliure paperback
HN 738

13,50 € disponible

13,50 € disponible