Rechercher la boutique:

  • Compositeur
  • Instrumentation
  • Niveau de difficulté
  • Produits
Rechercher la boutique

CONTENU/DÉTAILS

Romances pour hautbois et piano op. 94

PRÉFACE

En 1849, l’une des années les plus fécondes de sa période créatrice, Robert Schumann écrivit des œuvres de musique de chambre pour trois instruments à vent: il composa en février, en l’espace d’une semaine, les Drei Fantasiestücke (= Trois pièces de fantaisie), op. 73, pour clarinette et piano ainsi que l’Adagio et Allegro, op. 70, pour cor et piano. C’est à Dresde, les 7,... more

CONCERNANT LE COMPOSITEUR

poursuivre...

Robert Schumann

Son œuvre est marquée par le concept de la musique poétique qu’il a lui-même forgé et qui tend à une fusion de la littérature et de la musique. Ses pièces lyriques pour piano composées jusqu’en 1839 en sont tout particulièrement exemplaires. Il s’est ensuite consacré à d’autres genres (lied, symphonie et musique de chambre entre autres).

1810Né à Zwickau le 8 juin, fils d’un libraire.
à partir de 1828Études de droit à Leipzig, cours de piano auprès de Friedrich Wieck. Se décide pour une carrière de musicien.
1830–39Compose exclusivement des œuvres pour piano, surtout des cycles, entre autres: «Papillons» op. 2 (1829-32), «Carnaval» op. 9 (1834/35), «Davidsbündlertänze» op. 6 (1837), «Scènes d’enfants» op. 15 (1837/38), «Kreisleriania» op. 16 (1838), «Novelettes» op. 21 (1838).
1832Une paralysie partielle de la main droite rend impossible une carrière de pianiste. 1833 Fondation de la confrérie imaginaire du «Davidsbund».
1835–44Dirige la Neue Zeitschrift für Musik (Nouveau Journal pour la Musique).
1840Mariage avec Clara Wieck; 138 lieder parmi lesquels le Liederkreis op. 39 sur des poèmes d’Eichendorff, le cycle de lieder «Dichterliebe» op. 48.
18411re Symphonie en Si bémol majeur («Symphonie du Printemps») op. 38 et 4e Symphonie en Ré mineur op. 120.
18423e Quatuor à cordes op. 41; autres œuvres de musique de chambre.
1843Professeur de composition au conservatoire de Leipzig. Oratorio «Le Paradis et la Péri» op. 50.
1845Il s’installe à Dresde. Voyage en Russie.
1845Concerto pour piano en La Mineur op. 54, 2e Symphonie en Ut majeur op. 61.
1850Directeur général de la musique à Düsseldorf. Création à Leipzig de l’opéra «Genoveva» op. 81. Symphonie en Mi bémol majeur («Rhénane») op. 97; concerto pour violoncelle en La mineur op. 129.
1854Naissance d’une amitié avec Brahms. Achèvement des Scènes de Faust. Concerto pour violon en Ré mineur pour Joseph Joachim.
1854Tentative de suicide et hospitalisation à la clinique psychiatrique d’Endenich.
1856Meurt le 29 juillet à Endenich près de Bonn.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

About the Authors

 

poursuivre...

Georg Meerwein (Editeur)

Prof. Georg Meerwein, born 1932 in Bickensohl am Kaiserstuhl, first studied Protestant church music at the Badische Musikhochschule in Karlsruhe, but then changed over to orchestral music with oboe as his main subject at the Staatliche Hochschule für Musik in Freiburg.

Meerwein performed as a soloist all over the world for several decades and was also a visiting professor at universities in Europe and Latin America, including at the Universidade Federal da Bahia Brazil from 1958 to 1961. Between 1989 and 2009 he gave master-classes in many South American countries. From 1962 to 1996 he was solo oboist and cor anglais player with the Bamberg Symphony Orchestra. As well as numerous radio and television appearances, Meerwein has, amongst other things, also made a recording of Mozart’s Piano Quintet K. 452 with Ingrid Haebler for Philips. He died on 25 December 2016.

poursuivre...

Klaus Börner (Doigtés)

Prof. Klaus Börner, born in 1929 in Senftenberg/Niederlausitz, studied the piano at the School of Music in Weimar (1949 Privatmusiklehrerexamen) and at the Conservatoire de Lausanne (1952 Examen de virtuosité). Piano masterclasses with Alfred Cortot, Edwin Fischer and Wilhelm Kempff rounded off his musical education.

In 1956 he won 1st prize in the International Piano Competition in Barcelona and in 1959 was chosen to be part of the “Bundesauswahl junger Künstler des Deutschen Musikrates”. He taught the piano and teaching methodology at the Robert Schumann Conservatory in Düsseldorf and from 1969–1997 was Professor of Piano, Piano Pedagogy, and the Structure of Music in the Music Faculty at Johannes Gutenberg University in Mainz. He published the “Handbuch der Klavierliteratur zu vier Händen” (Atlantis Musikbuch-Verlag, Zürich). Klaus Börner died in Neuss on 20 November 2018.