Rechercher la boutique:

  • Compositeur
  • Instrumentation
  • Niveau de difficulté
  • Produits
Rechercher la boutique

CONTENU/DÉTAILS

Sérénades pour flûte, violon et alto op. 77a et op. 141a

PRÉFACE

Contrairement aux œuvres de musique de chambre les plus novatrices de Max Reger, destinées à des formations instrumentales plus importantes et atteignant même parfois les dimensions de la symphonie (par exemple le Quatuor à cordes en ré mineur op. 74), les deux sérénades op. 77a et 141a (de même que les VI tamment de ne pas considérer «avec suspicion» ce petit volume insig... more

CONCERNANT LE COMPOSITEUR

poursuivre...

Max Reger

Compositeur du romantisme tardif qui associe un langage chromatique à des formes baroques et classiques et anticipe en cela le néo-classicisme des années 1920.

1873Né le 19 mars à Brand (Haut-Palatinat), fils d’un instituteur. Premiers cours de piano auprès de sa mère.
1888Se décide pour une carrière musicale après une visite à Bayreuth (Maîtres chanteurs et Parsifal).
1890ؘ–93Études chez Hugo Riemann au conservatoire de Wiesbaden, composition d’œuvres de musique de chambre. Puis il tente en tant que compositeur indépendant de faire imprimer ses œuvres mais échoue à plusieurs reprises.
1898Retour à Weiden dans la maison paternelle. Composition d’œuvres pour orgue: fantaisies chorales, «Fantaisie et fugue sur B-A-C-H» op. 46 (1900), Fantaisie symphonique et fugue («l’Enfer») op. 57.
1901–07Vit à Munich.
1903Publication de ses «Contributions à l’étude des modulations» par lesquelles Riemann se sent agressé, Reger défendant une autre approche du rôle du chromatisme. «Variations et fugue sur un thème original» op. 73.
1904Percée avec sa première apparition à la Société générale allemande de musique. 1er volume des «Schlichte Weisen» («Mélodie simples») pour chant et piano op. 76; Quatuor à cordes en Ré mineur op. 74, l’une des œuvres les plus importantes du genre au début du siècle.
À partir de 1905enseignant à l’Académie de musique de Munich. «Sinfonietta» en La majeur op. 90.
1907–1911Directeur de la musique et professeur de composition à l’université de Leipzig. Œuvre pour orchestre «Variations et fugue sur un thème de J. A. Hiller» op. 100.
1909«Psaume 100» op. 106, son œuvre chorale la plus populaire.
1911–14Directeur de l’orchestre à la cour de Sachsen-Meiningen.
1912«Concert dans le style ancien» op. 123. «An die Hoffnung» op. 124, lied pour orchestre.
1913«Quatre compositions d’après A. Böcklin pour grand orchestre» op. 128, «Eine Ballett-Suite» op. 130.
1914«Variations et fugue sur un thème de W. A. Mozart» op. 132.
1915Vit à Jena. Dernières compositions.
1916Meurt le 11 mai à Leipzig.

© 2003, 2010 Philipp Reclam jun. GmbH & Co. KG, Stuttgart

About the Authors

Michael Kube (Editeur)

Dr. Michael Kube, born in 1968 in Kiel, studied musicology (with Friedhelm Krummacher and Heinrich W. Schwab), the history of art and ethnology at the Christian-Albrechts-Universität zu Kiel. Since 1998 he has been a research associate at the New Schubert Edition (Tübingen) and since autumn 2002 also a member of the editorial board.

Kube is on the panels of different juries and music prizes, and is also a member of the Committee for work evaluation (Werkprüfungsausschuss) of VG Music Edition. His research interests include music for keyboard instruments around 1700, 19th century chamber music, early 20th century music history, as well as Scandinavian music history.

(...) denn die drei "einfachsten u. sehr melodiösen" Stimmen sind oft aufs Raffinierteste miteinander verzahnt. Da hilft, um sich über manche Stelle einen Überblick zu verschaffen, die Studienpartitur. Deren Notenbild, wie auch das der Einzelstimmen, ist – bei Henle schon gar nicht mehr anders zu erwarten – übersichtlich und bestens lesbar.

Das Liebhaberorchester, 2016

These parts are very clear, and the score is presented in a convenient study edition; both score and parts, which are available separately, include performence comments.

Flute Talk, 2010

Diese beiden Besetzungspendants zu Beethovens Serenade op. 25 stehen jetzt als Stimmen im Neudruck in der bewährten Henle-Urtextausgabe zur Verfügung. Das werden die Interpreten goutieren, gerade weil es sich im Gegensatz zu Regers subjektiver Meinung im Zusammenspiel doch um recht anspruchsvolle und technisch haarige Kammermusik handelt, für die eine solch saubere Lesevorlage Voraussetzung ist.

NMZ, 2008

La presente edizione Henle, basata sulle prime pubblicazioni delle partiturine che vennero revisionate da Reger e i cui rispettivi autografi furono utilizzati come copie degli stampatori, è a cura di Michael Kube, profondo studioso del compositore, nonché già curatore di altre sue opere.

Archi, 2007

recommandations

autogenerated_cross_selling

Max Reger Quintette avec clarinette en La majeur op. 146
Editeur: Michael Kube
Studien-Edition (partition de poche), Edition Urtext, reliure paperback
HN 7117

18,00 € disponible

18,00 € disponible
Autres éditions de ce titre
Antonín Dvorák Sérénade à vent en ré mineur op. 44
Editeur: Dominik Rahmer
parties, Edition Urtext, reliure paperback
HN 1234

46,00 € disponible

46,00 € disponible